Ramonage : Qui, Quand, Comment ? On vous dit tout ce qu’il faut savoir !

Qu’on se le dise, posséder une cheminée ou un poêle chez soi permet de profiter d’une chaleur naturelle et conviviale, bienvenue, notamment lors des longues soirées hivernales. Mais pour profiter de ce confort, tranquillement, tout au long de l’hiver, encore, faut-il s’assurer que le tout fonctionne convenablement et sans risque pour vous.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, réaliser régulièrement un ramonage de votre cheminée, poêle ou insert vous permettra de l’entretenir efficacement et d’en profiter durablement.

Bien sûr, plusieurs questions peuvent se poser : Qui doit ramoner ? Quand ? Comment ?
Pas de panique, suivez le guide !

Qui doit ramoner votre cheminée ou votre poêle ?

Un ramonage régulier est obligatoire pour assurer la sécurité des habitants et faire des économies d’énergie. En effet, les suies qui s’accumulent dans la cheminée peuvent boucher le conduit et provoquer une intoxication au monoxyde de carbone (CO) ou un incendie.

Dans certains cas, il est possible de ramoner soi-même sa cheminée, mais uniquement à condition de disposer du matériel adéquat. Et même dans ce cas, il convient toutefois, par sécurité, de faire appel à un professionnel, au moins pour vérifier le travail.

De plus, cette visite d’un spécialiste vous permettra d’obtenir un certificat de ramonage qui sera indispensable pour une prise en charge de votre assurance en cas de sinistre.

Pour assurer la qualité de l’intervention, nous ne pouvons que vous recommander de recourir au service d’un ramoneur qualifié & expérimenté (avec minimum 3 ans d’expérience) : seuls des professionnels qualifiés et agréés sont en mesure de vous fournir une facture légale en plus d’un certificat de ramonage.

Quand faut-il faire son ramonage ?

Contrairement aux idées reçues, le ramonage d’une cheminée est une obligation légale.
Il doit être réalisé deux fois par an selon le Règlement Sanitaire Départemental Type (RSDT) :

  • Avant ou après l’utilisation de la cheminée ;
  • Durant l’utilisation.

Quand exactement ? Sachez que la loi ne préconise aucune période spécifique pour procéder à ces interventions. Sur ce point, vous êtes libres. Néanmoins, mieux vaut prévoir un certain délai entre deux ramonages.

 

Comment se passe le ramonage de votre cheminée, poêle ou insert ?

Le ramonage mécanique

Cette technique consiste à utiliser une « brosse hérisson » pour nettoyer le conduit de cheminée en décollant les suies et tous les dépôts de combustion laissés après une utilisation normale et régulière. Le professionnel, après avoir bien nettoyé avec la brosse, utilise ensuite un aspirateur adapté pour aspirer les saletés restantes dans votre cheminée, poêle ou insert.

Avant cette intervention, quelques mesures de précaution s’imposent :

  • Éteindre et vider la cheminée de ses composants (plaque de fonte, chenets…) et de ses cendres ;
  • Prévoir une grande bassine ou un sac poubelle sous le conduit ;
  • Protéger l’intérieur de la maison d’une bâche ou d’un vieux linge de maison ;
  • Éloigner les meubles de la cheminée ;
  • S’assurer que les enfants et les animaux domestiques sont à l’extérieur.

Le ramonage chimique

Ce type de ramonage ne nécessite pas l’intervention d’un professionnel, mais clairement nous ne vous recommanderons pas cette méthode.

En effet, il suffit d’acheter des « bûches ramoneuses » dans le commerce et les faire brûler dans la cheminée. En se consumant, les produits chimiques contenus dans ces dernières nettoient le conduit de cheminée.

Et bien que cette technique soit simple et rapide, elle a tendance à endommager les éléments du conduit et amplifie donc les risques de problèmes. D’autant plus qu’elle ne peut pas remplacer un ramonage manuel.

Vous avez d’autres questions ?

Pour savoir le type de ramonage le plus adapté à votre cheminée, ou tout autre renseignement, n’hésitez pas à nous contacter.

leo. luctus adipiscing quis venenatis libero nec Lorem