Un exposant en or à la Foire d’Angers 2015

Le Trophées CCI de la Foire d’Angers 2015 a été remis vendredi 17 avril à RAMONETOU : « Prix Espoir de l’économie de la Foire d’Angers »

Le lauréat 2015 est RAMONETOU, Ronan DE LANDEVOISIN, à Miré
Activité : ramonage de cheminée, insert, poêle, dé-goudronnage, inspection caméra

Ce concours organisé en partenariat avec Angers Expo Congrès, permet de mettre en avant deux entreprises et récompenser leur sens de l’initiative. Le « Prix Espoir de l’économie de la Foire d’Angers » pour récompenser une entreprise créée depuis moins de 3 ans.

Le jury composé de de la CCI et de ses partenaires (Ville d’Angers, Conseil général, Angers Loire Tourisme, Angers Expo Congrès, Club Destination Anjou, Vitrines d’Angers) a délibéré afin de désigner les entreprises lauréates de la Foire 2015

11008570_1013515898698284_5456646623030715312_n

Ramonetou, des ramoneurs sachant prospérer ! – Ouest-France Économie

De gauche à droite : Ronan de Landevoisin, Arnaud de Rougé et Paul de Rougé, les trois mousquetaires de Ramonetou, une entreprise à l’ascension fulgurante. | Ouest-France

De gauche à droite : Ronan de Landevoisin, Arnaud de Rougé et Paul de Rougé, les trois mousquetaires de Ramonetou, une entreprise à l’ascension fulgurante. | Ouest-France

En janvier 2013, une bande de copains se lance dans la création d’entreprise, à Miré. Domaine d’activité : le ramonage. Depuis, le « bébé » a bien grandi.
Dans le Segréen et même au-delà, ils sont connus comme le loup blanc. Ou… rose, plutôt. Rose, comme la couleur de leurs proverbiales voitures. Ils, ce sont les gars de Ramonetou, entreprise de ramonage dont le siège social est à Miré. À sa tête, originaire de Chenillé-Changé : Arnaud de Rougé, 29 ans.

L’ancien ingénieur dans le BTP, en région parisienne qui, un jour, a décidé de « revenir au pays ». Avec, dans sa hotte, une furieuse envie de monter une boîte. « Je me suis associé avec deux amis, Ronan de Landevoisin et Gustave de La Bastille, dit-il. Ensemble, on a étudié les domaines d’activité porteurs. Et on est arrivé à la conclusion que le ramonage était particulièrement intéressant. »

En janvier 2013, après une formation de trois semaines pour dégoter un diplôme de ramoneur fumiste, il se met à table. Et, avec ses potes, crée Ramonetou. Aujourd’hui, l’entreprise dispose de cinq agences. À Segré, Angers, Laval, Rennes et Le Mans. Elle dispose de 2 000 clients et réalise un chiffre d’affaires estimé, pour l’instant, entre « 300 000 et 400 000 € ». Une ascension fulgurante !

Source : Ouest-France

L’entreprise Ramonetou s’implante à Rennes – Ouest-France

Paul de Rougé, technicien.

Paul de Rougé, technicien.

Déjà implantée dans le Maine-et-Loire, la société Ramonetou s’installe à Rennes. « Spécialisés dans le ramonage des cheminées, des inserts, des chaudières ou des poêles à bois, nous intervenons du lundi au vendredi de 8 h à 20 h, dans tout le Grand Ouest. À chaque intervention, nous délivrons un certificat de ramonage conforme aux demandes des assurances. Nous pouvons également proposer des inspections avec une caméra et des tests d’étanchéité », précise Paul de Rougé, technicien.

Il est nécessaire d’effectuer deux fois par an un ramonage pour les combustibles liquides et solides, dont une fois en période de chauffe et une fois par an pour le chauffage au gaz.

Contact : 02 53 20 03 96 ou www.ramonetou.fr

 

Source : Ouest-France

Arthur Taugourdeau est le gérant de l’agence lavalloise Ramonetou – Ouest-France

3

Arthur Taugourdeau travaille dans tout le département.

L’enseigne Ramonetou – dont le siège est à Miré (Maine-et-Loire) – compte six agences dans le grand ouest et cinq ramoneurs.

Arthur Taugourdeau gère l’agence lavalloise. Il explique : « Je m’occupe du ramonage cheminée et chaudière pour un tarif de 49,90 €, déplacement compris dans toute la Mayenne, pour les particuliers ou les entreprises. Un certificat de ramonage, conforme aux assurances, est ensuite délivré. » Le défaut de ramonage est puni par une amende de 450 €. Intoxication ou feu de cheminée sont les principaux risques et dangers à ne pas faire le ramonage. Ramonetou s’occupe aussi du débistrage (action destinée à éliminer les goudrons), de l’inspection caméra et du test fumée.

Ramonetou. Contact au 02 53 20 03 96, du lundi au vendredi. Mail : contact@ramonetou.fr et sur internet : www.ramonetou.fr

Source : Ouest-France

Arnaud de Rougé crée son entreprise de ramonage (Ouest-France)

4

Le jeune entrepreneur Arnaud de Rougé cultive le sens de l’humour et l’amour du travail bien fait.

Avec sa combinaison noire impeccable et son noeud papillon rose fluo, assorti à la couleur de son véhicule, le jeune ramoneur Arnaud de Rougé n’a pas franchement le look habituel de la profession. Même le nom de son entreprise, Ramonetou, prête à sourire. Pourtant, ne vous fiez pas aux apparences, sa société de ramonage est tout ce qu’il y a de plus sérieux.

Arnaud de Rougé cultive l’humour comme l’amour du travail bien fait. Et n’a qu’un mot d’ordre : la propreté. Originaire de Chenillé-Changé, et après avoir travaillé trois ans à Paris dans le BTP (bâtiment et travaux publics), le jeune homme a décidé de changer de cap en créant son entreprise de ramonage. S’il a installé son siège social à Miré, son rayon d’action se situe sur les secteurs de Châteauneuf, Le Lion-d’Angers et Segré.

À 27 ans, le jeune entrepreneur souhaite contribuer à « développer le tissu économique local ». Il se lance dans un créneau que les couvreurs occupent souvent pour rendre service. La société Ramonetou, elle, en fait sa spécialité.

À la clé, la nouvelle entreprise garantit « un travail propre avec remise d’un certificat à l’usager, qui se trouve en conformité avec la loi. » En fait, cette loi impose deux ramonages par an pour les chaudières à bois, charbon, et fioul, et un par an pour les installations au gaz.

Pour la sécurité des usagers, l’entreprise effectue aussi des inspections par caméra des conduits de fumée, ainsi que des tests d’étanchéité. En somme, tout ce qui est nécessaire pour éviter les risques de feux de cheminée et les intoxications au monoxyde de carbone. La société démarre avec trois salariés, dont une stagiaire commerciale.

Contact : tél. 02 53 20 03 96 ou : contact@ramonetou.fr. Renseignements sur site web : www.ramonetou.fr

Source : Ouest France